Jésus, le pain de vie

Tome 8 / Animation 4


Objectif

Découvrir ce que Jésus voulait dire quand il dit « Je suis le pain de vie ». 

Dans le livre

Texte(s) biblique(s)

  • Jean:6:22-40

Verset(s) clé(s)

  • Jean:6:35-0:

Déroulement de l'animation

Dans cette animation, les enfants utiliseront leurs papilles pour découvrir le thème. On ne peut pas parler de pain, sans en déguster. Nous parlerons donc de pain, de boulangerie, de famine mais aussi d’histoires de pains, d’abondance et de partage. Vous découvrirez qui est Hermann (aussi appelé : pain de l’amitié) qu’on peut utiliser comme une parabole. 

 

Vidéo

Versets de la semaine

  • Jean:6:22-27, Jean:6:28-40, Jean:6:41-59, Jean:7:1-13, Jean:7:14-18, Jean:7:28-31, Jean:7:40-44

Pages

36 à 45

Activités

Description

Plusieurs jours avant la rencontre, vous allez devoir préparer ce qu’on appelle le pain de l’amitié. On le trouve aussi sous le nom de gâteau Hermann. Le principe de ce pain est qu’il est fait à partir d’un levain reçu d’un ami. Les jours suivants, cette préparation est nourrie et au 9ème jour, elle est partagée en 4 parts : une pour faire un pain et les 3 autres sont données à des personnes qui vont refaire le même processus. 

 

Si vous n’avez pas reçu le levain d’un ami, voilà la recette de base (à adapter en fonction du nombre d’enfants) : 

Mélangez dans un saladier assez grand 1 cube de levure fraîche dilué dans ½ verre d’eau tiède, 200 ml de lait, 125 g de farine et 200 g de sucre. Recouvrir d’un torchon pour laisser respirer la préparation (qu’on va appeler Hermann) et laissez-la à température ambiante. Puis dès le lendemain, suivez ces instructions : 

 

Jour 2 : Remuez matin et soir. 

Jour 3 : Remuez matin et soir. 

Jour 4 : Versez 200 g de sucre. Ne pas mélanger. 

Jour 5 : Versez 250 ml de lait. Ne pas mélanger. 

Jour 6 : Ajoutez 250 g de farine. Ne pas mélanger. 

Jour 7 : Mélangez avec une cuillère en bois, matin, midi et soir. 

Jour 8 : Ajoutez 200 g de sucre, 250 ml de lait, 250 g de farine. Mélangez.

Jour 9 : Mélangez et partager Hermann en 4 parties. Donnez 3 parts (avec les instructions) et gardez une part pour faire le pain. 

Ajoutez à votre part : 250 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 3 œufs, un sachet de sucre vanillé, 200 ml d’huile, des fruits (frais ou secs), éventuellement de la cannelle. Versez dans un moule et cuire 40 mn à 180°. 

 

Vous donnerez à chaque enfant une part d’Hermann, dans un sachet alimentaire. 

Accueil des enfants

Description

Accueillir les enfants en leur demandant si durant la semaine, ils ont eu l’occasion de partager quelque chose avec un ami ou quelqu’un de la famille. Par exemple : partager sa récréation avec un copain. 

Leur rappeler que dans la langue française ou parle de « partager un repas » lorsque l’on mange ensemble. Ils ont donc tous partagé quelque chose cette semaine ; dans ce cas-là, il s’agit aussi d’un partage de temps. 

Introduction au thème

Description

Parlez-leur de ce que vous avez préparé tout au long de la semaine à partager avec eux aujourd’hui : le pain de l’amitié qu’on appelle aussi Hermann. Et expliquez-leur le principe : ils vont recevoir une part et la nourrir pendant 9 jours. Ensuite ils devront la séparer en 4, en garder une et distribuer les autres. C’est une sorte de chaîne de l’amitié. 

 

Si les infrastructures et le temps vous le permettent, préparer avec eux la recette du gâteau à partir du quart de votre préparation (cf. jour 9). Si c’est quelque chose qui n’est pas envisageable, je vous suggère de préparer ce gâteau à la maison et de le déguster ensemble. 

Distribuez les autres parties à chaque enfant, avec les explications pour nourrir Hermann (annexe). Si les parents ne veulent pas jouer le jeu, ils peuvent simplement faire la recette proposée pour le dernier jour. 

 

Si vous n’avez pas eu le temps de préparer Hermann, je vous propose trois alternatives : 

  • Préparer avec eux la recette de base du pain de l’amitié et leur donner les instructions pour la suite. 
  • Apportez de la pâte à pain ou de la pâte à tresse déjà prête et confectionner des petits pains ensemble. Ils peuvent prendre diverses formes. 
  • Apportez différents pains pour faire une dégustation. 

 

Le pain :

  • est la base de notre alimentation,
  • est pour le riche et pour le pauvre,
  • a traversé le temps,
  • est retrouvé partout dans le monde, 
  • nourrit notre corps.

Ce n’est pas pour rien que Jésus utilise le pain pour nous parler de lui. 

 

Sujet de l'animation

Description

Le verset du jour va être appris grâce à un clip vidéo de la Zap, intitulé « La boulangerie ». 

https://topkids.topchretien.com/video/la-zap-la-boulangerie/

Jean 6 : 35 

« Le pain qui donne la vie, c’est moi. Si quelqu’un vient à moi, il n’aura jamais faim. S’il croit en moi, il n’aura jamais soif. »

Sujet de l'animation

Description

Dans le clip de la Zap, la boulangère cite 2 histoires de la Bible qui parlent de pain. Il y en a beaucoup d’autres. Lesquelles connaissez-vous ? 

 

Se mettre par groupe de 3 et lister les histoires ou des versets qui parlent de pain dans la Bible. Puis faire une mise en commun avec les autres groupes. Vous pourrez compléter leur liste avec les histoires qui n’ont pas été mentionnées. 

Chaque groupe choisira de mimer une histoire et les autres devront deviner de laquelle il s’agit.

 

Quelques histoires de la Bible qui parlent de pain : 

  • La multiplication des pains (Jean 6. 1-16) 
  • La manne dans le désert (Ex 16.) 
  • La sainte Cène (Matthieu 26. 26) 
  • Le pain sans levain pour la sortie d’Égypte et la Pâques (Exode 13. 6-7)
  • la prière du Notre Père : « Donne-nous notre pain de ce jour » (Luc 11.3)
  • « L’homme ne vivra pas de pain seulement » (Matthieu 4. 4) 
  • « Partage ton pain avec celui qui a faim » (Ésaïe 58. 7) 
  • Les périodes de famine : « Il n’y avait plus de pain dans le pays » 

 

Sujet de l'animation

Description

Dans la Bible il est aussi parlé de périodes de famines. Questionnez les enfants puis donnez quelques explications sur ce qu’est la famine. Dans quels pays y-a-t-il aujourd’hui la famine ? 

La famine est un manque de nourriture car les conditions climatiques ne sont pas favorables (pas de pluie. Cf. histoire d’Élie) ou à cause des guerres (ex. Roi de Babylone qui fait un siège autour de la ville et la population n’a plus rien à manger. 2 Rois 25 :1-7) 

Les conséquences de la famine sont la mort ou l’exil.

 

Quelques histoires d’exils dans la Bible à cause de la famine : 

  • Genèse 12.10 : Abram va en Égypte à cause de la famine (cf. animation 1/5)
  • Genèse 42 : Les frères de Joseph vont en Égypte puis Jacob les rejoindra car ils n’ont plus de blé (cf. animation 2/6)
  • Ruth 1.1 : Elimélec (époux de Noémie, belle-mère de Ruth) quitte Bethléem (la maison du pain) pour aller au pays de Moab (cf. animation 7/9)

Dans plusieurs histoires, on voit que Dieu nourrit les estomacs. Et il le fait en abondance : 

  • Jn 6 :1-20 : La multiplication des pains 
  • Exode 16 :1-36 : La manne dans le désert (cf. l'animation 5/7)
  • 1 Rois 17 :7-16 : Élie et la veuve de Sarepta 
  • Pendant l’exil. 

 

Jésus dit : « Je suis le pain de vie ». Mais c’est une image, car il ne s’agit pas ici de manger Jésus … Qu’est-ce que cela signifie ? Laissez les enfants répondre (ils citeront peut-être des éléments du clip de la Zap). 

D’autres pistes pour leur répondre : 

Quand on a faim, on se sent un peu faible. 
De la même manière quand notre âme a faim, on manque de joie, d’enthousiasme, de courage. Mais si on se nourrit de Jésus, nous retrouvons des forces. 

Que signifie « se nourrir de Jésus » ? Lire la Bible, écouter ce qu’il nous dit, aller chercher du réconfort, des encouragements et de la consolation auprès de lui, … 

 

Engagement personnel

Description

Jésus est le pain de vie. Ont-ils envie de goûter à ce pain qui nous donne les forces dont nous avons besoin chaque jour ?

Certains enfants ont déjà pris la décision de suivre Jésus, mais ils n’ont peut-être pas conscience que c’est important de lire la Bible et d’aller se nourrir tous les jours auprès de Jésus. C’est pour cela que ce programme des Explorateurs a été créé : pour les encourager à lire chaque jour la Bible. Si des enfants ont de la peine à lire la Bible régulièrement, priez pour eux, pour que Jésus fasse naitre cette faim et soif en eux. 

 

Demandez aux enfants quelles leçons pouvons-nous tirer de cette expérience. On peut considérer cela comme une leçon d’objet. 

 

  • Pour faire grandir Hermann, il faut régulièrement faire quelque chose (ajouter des ingrédients ou mélanger). 

> En lisant la Bible, en prenant du temps avec Dieu, en lui parlant, notre foi va grandir. C'est donc utile de le faire tous les jours, comme on mange tous les jours.

  • Cela demande de la patience. Certains jours, il ne se passe pas grand chose mais si on arrête avant la fin, on aura rien. 

> C’est important de persévérer même si ce n’est pas facile. 

  • En ajoutant des éléments, la préparation se transforme (expliquez-leur qu’au bout de quelques jours, Hermann fait des bulles). 

> En prenant ces temps avec Dieu, on va petit à petit être transformé par lui. 

  • On en garde une partie pour nous et on partage le reste. 

> Ce qui nous fait du bien, on a envie de le partager. Parler à nos copains qui ne connaissent pas Jésus mais aussi parler avec les personnes de notre famille afin de s’encourager mutuellement.  

 

 

 

Ma prière

Description

Le moment de prière peut être intégré au moment précédent ou tout à la fin.

Conclusion et Ouverture

Description

En début d’animation, les enfants ont reçu une partie de Hermann qu’il faudra nourrir. Demandez-leur de réfléchir à qui ils vont offrir la préparation. Encouragez-les à expliquer à cette personne à quelle occasion ils ont reçu Hermann et à témoigner que Jésus est le pain de vie. Prenez un moment pour prier pour les personnes qui vont recevoir Hermann et pour les enfants qui auront l’occasion de parler de Jésus à quelqu’un. 

Jésus est le pain de vie et nous devons le partager avec ceux qui ne le connaissent pas !